La meilleure méthode pour allumer un poêle à bois

La meilleure méthode pour allumer un poêle à bois

En ayant une bonne technique, il est possible d’allumer un poêle ou insert à bois très rapidement et efficacement, créant une belle combustion en peu de temps. Voici quelques astuces pour vous aider à réussir à chaque fois.


Il existe plusieurs moyens différents d’allumer un feu, et les opinions sur la meilleure façon de s’y prendre varient souvent de personne en personne… Il faut savoir qu’allumer un poêle ou insert à bois demande une technique un peu différente de celle d’un foyer ouvert. Vous avez peut-être déjà perfectionné votre propre technique pour créer la parfaite flambée à l’intérieur de votre poêle ou insert, mais si ce n’est pas le cas, lisez ce guide étape par étape, il pourrait vous être très utile.

Une question de température

Un poêle ou insert à bois a besoin de combustible et d’oxygène pour fonctionner. Pour que le tirage d’oxygène soit suffisant pour alimenter les flammes, le conduit doit avoir atteint une certaine température. Davantage d’air va entrer à l’intérieur du poêle, ce qui va permettre une bonne combustion. Plus la chaleur de la combustion monte, chauffant davantage le conduit, plus le tirage d’oxygène augmente.

En revanche, lorsque vous allumez votre poêle ou insert pour la première fois de la journée, le conduit sera froid, donc le tirage sera au plus faible. Si l’on essaie de s’y prendre de la même manière que pour allumer un foyer ouvert, en faisant un tas de petit bois avec des bûches par-dessus, et l’allumant par en-dessous, la tâche sera difficile. En effet, la source de chaleur sera trop éloignée du conduit au départ, ne pouvant le chauffer suffisamment pour créer un bon tirage d’oxygène. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de construire et démarrer un feu différemment à l’intérieur d’un poêle ou insert, afin de chauffer d’abord le conduit, créant un bon tirage d’oxygène, et donc assurant une belle combustion en peu de temps.

La technique du haut vers le bas

1. Pour commencer, assurez-vous d’utiliser du bois sec et de bonne qualité, avec un taux d’humidité inférieur à 20%. Posez deux bûches de petite à moyenne taille à l’intérieur du poêle, tout en laissant un espace entre les deux pour permettre l’air de circuler.

2. Placez deux bûches plus petites au-dessus, laissant toujours un espace entre les deux pour la circulation d’air.

3. Au-dessus de bûches, placez deux bûchettes, en laissant un petit espace, suffisamment large pour faire circuler l’air mais suffisamment étroit pour tenir un ou deux cubes allume-feu, que vous allez poser entre les deux.

4. Prenez environ huit à dix morceau de petit bois ou quelques petites branches et posez-les en trois à quatre couches par-dessus le tas, afin d’approcher la sortie du conduit. Placez un ou deux allume-feu par-dessus le tout.

Allumez les allume-feu qui se trouvent sur le haut du tas et maintenez la porte du poêle légèrement ouverte pour être certain que les cubes s’enflamment. Une fois que le petit bois en-dessous commence à brûler, fermez la porte et assurez-vous que tous les contrôles d’air soient totalement ouverts. Une fois que les petites bûches en-dessous du petit bois commencent à brûler, réglez les contrôles d’admission d’air au niveau d’ « efficacité nominale ». Sur les poêles tels que les Stockton et View de Stovax, vous pouvez à ce stade fermer les contrôles d’admission d’air et laisser le contrôle d’air de balayage de vitre ouvert. Sur les modèles tels que les poêles Vision et Vogue de Stovax, il suffit de régler les contrôles d’admission d’air sur efficacité nominale.

Lighting-stove-1

Pourquoi cette méthode fonctionne si bien

Cette méthode est efficace pour plusieurs raisons. D’abord, en plaçant l’allume-feu en hauteur, il commence à chauffer l’air qui se trouve dans le conduit et le tirage d’oxygène va commencer. Ensuite, l’allume-feu va enflammer le petit-bois qui se trouve en-dessous, et pendant qu’il brûle, des petits morceaux vont tomber, allumant le petit-bois qui se trouve sur la couche inférieur, et ainsi de suite, jusqu’à allumer les bûches qui se trouvent vers le fond du tas.
Le bois produit le plus de fumée lors qu’il commence à brûler, puis moins lorsque la température a augmenté et la combustion devient plus efficace. C’est pour cette raison qu’il est important de faire en sorte que votre poêle atteigne une température élevée rapidement. En suivant ces étapes vous devriez réussir à allumer votre poêle et créer un beau roulement de flammes et donc une bonne combustion en peu de temps. Il faut tout de même rappeler que les diffèrent poêles, modes d’installation et systèmes d’évacuation des fumées jouent tous un rôle dans la combustion d’un poêle ou insert à bois. Il est important de demander conseil à un revendeur expert, qui saura vous guider dans le meilleur choix pour votre intérieur, et assurer que l’appareil soit correctement installé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots-clefs

Publié par le 12 mars 2019