Êtes-vous «hyggelig»?

Êtes-vous «hyggelig»?

À l'automne les arbres se parent de couleurs chaleureuses et, malgré le froid qui s’installe, cette saison est propice aux moments de détente et de bien-être avec nos proches. Le peuple danois en a d’ailleurs fait un véritable art de vivre tout au long de l’année avec le désormais célèbre «hygge». Pourtant, les origines du terme et ce qu’il recouvre peuvent paraître confus. Nous vous donnons aujourd’hui quelques pistes pour y voir plus clair et qui vous donneront peut-être envie de vous approprier cette philosophie des petits bonheurs du quotidien…

L’origine du «hygge»

L’origine du mot « hygge » – prononcer « huggeu » – remonte au Moyen-Âge en Norvège. Selon les experts linguistiques, cela signifiait alors « penser ». Ce n’est qu’au début du 19ème siècle, alors que la Norvège et le Danemark forment un même pays, que le terme prend un sens différent pour faire référence au bien-être, à la bonne humeur, à l’optimisme et à une atmosphère chaleureuse et accueillante. Il n’existe pas de traduction littérale en français et, bien que l’anglicisme « cocooning » s’en approche, il ne recouvre que partiellement la philosophie de vie que les danois pratiquent naturellement au quotidien. Alors pourquoi n’existe-t-il pas de traduction précise de ce terme? La raison la plus plausible étant que ce besoin de réconfort prendrait sa source dans les longs mois d’hiver des pays nordiques où la nuit tombe très tôt, ce à quoi la France n’est pas confrontée. Durant les périodes les plus froides de l’année, les scandinaves passent beaucoup de temps chez eux ou chez leurs amis, bien au chaud au coin du feu. Les moments «hyggelig » – adjectif dérivé du terme « hygge » – permettent de rester positif durant ces périodes où le soleil se fait rare. C’est pour cela que les danois accordent un soin tout particulier à leur décoration intérieure et favorisent les moments de convivialité, de partage et de solidarité avec leurs proches. Le terme se décline sous de multiples formes, telles que «hyggekrog» qui désigne un endroit confortable et accueillant ou encore «hyggebukser» qui signifie le pantalon confortable que l’on porte uniquement à la maison.

Reflex-75T-Verve-XS-in-graphite-and-black-reeded-lining_no-kids

D’après le World Happiness Report, publié par l’ONU, le peuple danois serait le plus heureux du monde, alors quels sont les ingrédients de cette recette du bonheur?

Le «hygge» en pratique

Le «hygge» est une conception non matérialiste du bonheur. Il s’agit de profiter du moment présent et des petits plaisirs simples tels qu’un dîner avec des amis, la lecture d’un livre devant la cheminée ou encore le visionnage d’un film enveloppé dans un plaid. C’est aussi passer du temps avec ses enfants, manger de bons petits plats sans se soucier des calories ou bien savourer un bain chaud en écoutant une musique relaxante. En somme, profiter pleinement des choses simples. Si parfois les moments de solitude peuvent être qualifiés de «hyggelig», l’état d’esprit du «hygge» est plutôt de favoriser les moments avec les personnes qui nous sont chères en mettant de côté téléphones et ordinateurs. Cela peut être une longue conversation avec des amis, devant un chaleureux feu de bois, ou une partie de jeux de société avec ses enfants. L’automne et l’hiver sont évidemment les saisons les plus propices aux moments «hygge». Dès la nuit tombée, les danois allument un feu et de nombreuses bougies qui créent une lumière tamisée réconfortante, à l’inverse des lumières artificielles.

photo-article-hygge

Cependant, le «hygge» se pratique tout au long de l’année et dès le retour du soleil on peut en profiter pour faire une balade à cheval, un pique-nique en bord de mer ou un barbecue dans le jardin qui sont autant de moments à savourer avec la famille et les amis.

En matière de bonheur, la France n’est que 32ème au niveau mondial. Si les semaines de travail sont plus longues en France qu’au Danemark, il est cependant tout à fait possible d’adopter cette philosophie. La différence entre les moments de détente ponctuels, qui existent dans toutes les cultures, et le « hygge » étant que les danois en ont fait un véritable art de vivre qu’ils considèrent d’ailleurs comme une priorité.

Les équivalents du «hygge» en Europe

Certains pays ont des équivalents plus ou moins proches du terme «hygge». Le «gezellig» néerlandais, le «koselig» norvégien ou encore le «mysig» suédois se rapprochent sensiblement du concept danois. En revanche, les termes anglais «cosy» et allemand «Gemütlichkeit» font référence à un environnement dans lequel on se sent bien mais ne représentent qu’un aspect du célèbre «hygge» danois.

blog-europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots-clefs

Publié par le 19 octobre 2017