Comment nettoyer à fond votre poêle à bois

Comment nettoyer à fond votre poêle à bois

Il est important de nettoyer à fond votre poêle à bois ou à multi-combustibles à la fin de chaque période d’utilisation, le moment idéal étant dès l’arrivée du printemps où vous vous en servez moins souvent. Voici quelques astuces précieuses pour maintenir, nettoyer et entretenir votre poêle.

Nettoyage et entretien de votre poêle à bois

Un service annuel comprend un décapage et nettoyage complet de l’appareil, à commencer par un nettoyage de l’intérieur de la boîte à combustion. Pour procéder, il faut d’abord attendre que le poêle à bois s’est complètement refroidi, puis enlever toutes les cendres. Les particules très fines peuvent être aspirées, et nous conseillons l’Aspirateur à Cendres Ashclean de Stovax car il passe très bien dans les endroits les plus difficiles à atteindre.

Nettoyage de printemps d'un poêle à bois

Nettoyage de printemps d’un poêle à bois

Ensuite, il faut vérifier l’état des briques à l’aide d’une brosse souple. Si elles sont fendues ou endommagées il faut les remplacer, mais en cas de petites fissures, le Ciment Refractaire (« Fire Cement ») de chez Stovax suffira pour les réparer.
Il faudra également vérifier l’état de la porte vitrée de votre poêle à bois. Si le verre est fissuré il faudra le faire remplacer, mais sinon, vous pouvez procéder à un nettoyer complet. Il faudra d’abord enlever la porte et nettoyer la vitre avec un produit approprié. Il ne faut pas oublier que différentes sortes de verre nécessitent différents produits de nettoyage spécifiques, n’hésitez pas à nous contacter si vous n’êtes pas sûre du produit nécessaire pour votre appareil.
Vérifier le cordon-joint pour des signes d’usure, car il peut se détacher après une certaine période d’usage.
Si le verre de la porte et le cordon-joint sont en bon état, vous pouvez réinstaller la porte, le nettoyage et l’entretien de votre poêle sont terminés.

Faire ramoner votre cheminée

Tout comme votre poêle, votre cheminée a besoin d’entretien régulier. Une quantité de matières et d’objets peuvent s’adhérer ou se loger à l’intérieur du conduit d’une cheminée, que ce soit du goudron ou même un nid d’oiseau. Il est donc essentiel de considérer la date du dernier ramonage et de décider s’il faut le renouveler.
La fréquence des ramonage d’une cheminée dépend de plusieurs facteurs :
– La fréquence d’usage de votre poêle à bois
– Le type de combustible que vous utilisez (par exemple, si vous brûler des combustibles sans fumée)
– Le taux d’humidité dans le bois que vous brûlez
– Le type de cheminée
Pour plus d’informations sur la fréquence de ramonage de votre cheminée, ainsi que d’autres astuces pour entretenir votre cheminée, lire notre blog.

Un coup de neuf

Nous sommes nombreux à apporter des améliorations à notre habitat au printemps, alors il est peut-être le moment d’échanger votre foyer ouvert ou votre ancien poêle pour un produit Ecodesign Ready qui n’est pas seulement plus efficace, mais réduit au minimum les émissions de carbone.
Le système Ecodesign Ready a été mis en place pour assurer que les nouveaux poêles et inserts sont conformes à des normes écologiques exigeants, ainsi minimisant les émissions de carbone et donc créant des appareils de chauffage de plus en plus propres.

Spring-Clean-Body-2

Vérifiez la qualité du bois que vous brûlez pour en tirer le maximum de votre poêle ou insert Ecodesign Ready. Il est bien connu que brûler du bois vert et de mauvaise qualité crée une combustion peu efficace, des excès de fumée, et provoque la production de goudron et de créosote qui endommagent les cheminées. Pour être sûre de brûler du bois sec de qualité optimum, il est conseillé de l’acheter chez des revendeurs spécialisés, ils seront capables de vous renseigner précisément sur la période d’abattage et de stockage du bois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Mots-clefs

Publié par le 9 March 2018