Trois règles d’or pour protéger votre poêle à bois

Trois règles d’or pour protéger votre poêle à bois

Avez-vous pour habitude de remplir votre poêle à bois à bloc avant de quitter la maison le matin, ou le soir avant de vous coucher? Brûlez-vous parfois des bûches humides, des papiers qui traînent ou des petits morceaux de bois traité dans votre poêle ? Attention, certaines habitudes sont très mauvaises pour votre appareil, et néfastes pour l’environnement. Lisez notre article pour savoir comment protéger votre poêle et lui permettre de fonctionner correctement pendant de longues années.

Un poêle à bois est pratique, facile à contrôler, et économique en termes de combustible. Il est essentiel de s’en servir correctement afin de lui permettre de fonctionner de façon optimal, en évitant des gestes qui peuvent l’endommager. Voici trois règles d’or pour protéger votre poêle.

N° 1 : Toujours brûler du bois sec

Il est très important de brûler uniquement du bois de bonne qualité et à un taux d’humidité inférieur à 20% (vous pouvez tester le taux d’humidité de vos bûches vous-même, à l’aide d’un humidimètre). Les bûches doivent provenir essentiellement d’espèces denses qui offrent une bonne puissance calorifique, sans produire de résines qui pourraient encrasser les conduits.

Il ne faut jamais brûler du bois traité, ni des matières ayant subi le moindre traitement chimique dans un poêle à bois. Cela comprend un bout de bois récupéré d’un meuble cassé ou des feuilles de magazine, par exemple. Les traces de produit chimique peuvent endommager votre poêle, et se fixeront sur la paroi intérieure de votre conduit.

N° 2 : Entretenir votre conduit régulièrement

Les fumées doivent pouvoir sortir librement vers l’extérieur, un ramonage régulier est donc essentiel. Le conduit doit être complètement dégagé de toute obstruction et de dépôts de goudron ou de créosote, pouvant provoquer des incendies de cheminée, ainsi que des risque d’intoxication au monoxyde de carbone.

Poêle à bois Vogue Midi de Stovax avec compartiment à bûches

N° 3 : Ne jamais trop charger votre poêle à bois

L’idée de charger à bloc votre poêle à bois avant de vous coucher, afin que la maison soit chauffée pendant la nuit, peut être tentant. Malheureusement, un poêle à bois n’est pas conçu pour accommoder une grande quantité de combustible à la fois.

Pour fonctionner correctement, un poêle doit être alimenté en bois régulièrement et en petites quantités pour qu’il puisse brûler proprement et efficacement. Les bûches doivent être posées d’une façon qui favorise une bonne circulation d’air dans le foyer.

Toute surcharge peut engendrer une production de fumée excessive, et amener une hausse de température rapide et importante. De telles excès de chaleur peuvent provoquer la déformation du déflecteur, ainsi que des fissures dans le revêtement intérieur, pouvant conduire à une perte de l’étanchéité de la chambre de combustion et des performances de l’appareil.

Pour davantage d’informations sur l’utilisation et la protection de votre poêle à bois ou sur l’ensemble de nos produits, n’hésitez pas à contacter votre revendeur-installateur local.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mots-clefs

Publié par le 12 décembre 2019

css.php